24 décembre 2009

L'âne et le boeuf

Droite_violetDeux invités surprises de la Nativité

Ces deux animaux ne sont pas cités dans les évangiles canoniques mais ultérieurement dans des évangiles apocryphes. La première mention de l'âne et du bœuf lors de la naissance du Christ se trouve dans l'évangile du Pseudo-Mathieu qui remonte au VIe siècle. Cependant les représentations de ces deux animaux avait été utilisée auparavant dans les sarcophages paléochrétiens.

Après le mention de la naissance du Christ dans une "étable", chez Isaïe et saint Luc notamment, les animaux que l'on y trouve habituellement y ont pris place et se sont chargés de symboles.

Quoi de plus normal qu'un âne et un bœuf dans une étable, mais pourquoi ces animaux et pas d'autres ?

De l'histoire ...

Certains disent que l'âne et le bœuf, les seuls animaux que possédait le couple, ont fait le voyage avec Joseph et Marie jusqu'à Bethléem ce qu'exigeait le recensement ordonné par l'empereur romain.

Ane_boeuf_voyage_betlh_em

Retable Portinari, Hugo Van der Goes. Détail de la partie supérieure du volet gauche.

1476-79, huile sur bois, 253 x 586 cm, Galleria degli Uffizi, Florence (source : WGA)

... et des symboles

Le bœuf, selon saint Grégoire de Nysse, est le Juif enchaîné par la Loi, l'âne, chargé de lourds fardeaux et de vices est l'image des peuples païens et de l'idolâtrie.

Pour Saint-Ambroise, le bœuf est la figure des gentils (comprenez ici "les nations païennes), qui idolâtrent souvent le bœuf ou le taureau,  alors que l'âne obstiné représente le peuple juif qui n'a pas vu l'arrivée du Messie.

L'âne au Moyen-Âge est considéré comme entêté, paresseux et lubrique alors que le bœuf est patient, obéissant est travailleur (voir un billet antérieur à ce sujet). Dans cette optique, l'âne est alors l'image du Mal et le bœuf celle du Bien. Les artistes ont ainsi parfois donné à l'âne une attitude distraite, regardant ailleurs, mangeant ..., par rapport au bœuf tourné attentivement vers l'enfant.

Ane_boeuf_cr_che_Portinari

Retable Portinari, Hugo Van der Goes. Détail de la partie centrale. Joseph, l'âne et le boeuf drrière.


Lunettes_2René Grousset, "Le Boeuf et l'âne à la nativité du Christ", Mélanges d'archéologie et d'histoire, Année 1884, Volume 4, Numéro 4, pp. 334-344. Article en ligne.

Michel Pastoureau,  Les Animaux célèbres, éd. Arléa, Année 2008, pp 88-97

Posté par Cornebleue à 13:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

24 août 2009

Merci aux boeufs

Deux boeufs sur le clocher d'une église.

Etrange décoration que celle qui apparaît sur le clocher roman de l'église de Rolainville dans les Vosges (88). Elle trouve pourtant une explication assez simple !

Cliquez ici ! Boeufs_rolainville

Posté par Cornebleue à 23:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :