08 novembre 2009

Pas de chance

Curiosit_La mort d'Eschyle

Dans l'Histoire Naturelle de Pline l'Ancien, l'aigle est décrit comme le plus noble et le fort de tous les oiseaux. Mais le volatile a des habitudes qui causèrent la mort d'Eschyle.
Pour tuer les tortues qu'il enlève, l'aigle les laisse en effet tomber sur un rocher où leur carapace si brise.
C'est ainsi, qu'alors qu'il sortait de sa demeure pour se mettre sous la protection des cieux, car l'oracle lui avait prédit sa mort causée par la chute d'une maison, Eschyle reçu une tortue (et sa maison !) lâchée par un aigle sur son crâne chauve que le volatile avait pris pour un rocher...

Aigle_photo

Crédit Photo : Creativity+ Timothy K Hamilton

Pas de chance...

Il ne s'agissait pas ici de l'aigle réputé pour sa vue perçante.

Lunettes_2Voir la traduction du texte de Pline l'Ancien


Posté par Cornebleue à 14:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

14 octobre 2009

Etrange christianisation

Curiosit_

Des murex antiques au Christ sauveur

Pline nous dit que les murex géants arrachés à leur coquille auraient le pouvoir d’attirer vers le haut l’or tombé au fond d’un puits !
Au passage à l'ère chrétienne, l’or tombé a été interprété comme l’humanité déchue que le Christ ramène à l’air et élève à la vie spirituelle.

000_r_i_pourpre_et_or_x

Posté par Cornebleue à 23:25 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 octobre 2009

L'achlis

Curiosit_Pourquoi l'achlis, sorte d'élan, dort-il debout et mange t-il à reculons ?

Récit d'un naturaliste antique

Pline l'Ancien nous raconte qu'"il est dans l'île de Scandinavie un animal qui n'a jamais été vu chez nous, mais dont beaucoup ont parlé, l'achlis (élan) qui a les membres d'une seule pièce (sans articulation) aussi ne se couche-t-il pas, mais il dort appuyé contre un arbre, que l'on scie, piège où il se prend; autrement sa vitesse extrême le sauverait. Sa lèvre supérieure est très grande, c'est pour cela qu'en paissant il marche à reculons; car s'il allait devant lui, sa lèvre s'enroulerait".(extrait de la traduction de Pline l'Ancien, Histoire Naturelle, Livre VIII, XVI)

Achlis_dormant
Achlis dormant.

N'ayant pas trouvé de représentation de cet animal, je l'ai imaginé (inspirée par l'auteur de ce blog), et ai imaginé ses problèmes pour se nourrir en se déplaçant ! :.)

Achlis_d_placement

Posté par Cornebleue à 00:01 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
02 octobre 2009

Une tête à la queue

Droite_violetL'amphisbène

La lutte entre le Bien et le Mal a trouvé son emblème dans un petit reptile  "l'amphisbène " qui signifie en grec "celui qui marche des deux côtés". Il est décrit par Pline l'Ancien ainsi : "il a une double tête, c'est à dire une tête à la queue, comme si ce n'était pas assez d'une seule bouche pour répandre le venin".
Repris dans les Bestiaires médiévaux, cet animal est devenu le symbole de la lutte en le Bien et le Mal.

Amphisb_nes_0

Eglise de Morlange. (c) Cornebleue

Dans cette sculpture romane du pignon de l'église de Morlange (Moselle), deux amphisbènes tentent de s'attaquer à une croix dans la partie supérieure alors que l'autre partie du corps semble onduler et tirer le corps vers le bas.
Pour voir les détails, cliquez sur ce lien, puis sur les moines qui tiennent des loupes !

Amphisb_ne_vrai
Cet animal fabuleux existe ! L'amphisbène est effectivement un petit lézard, sans patte, avec une extrémité de queue qui ressemble à une tête.


Source iconographique : Wikipédia

Lunettes_2
Quelques illustrations des amphisbènes dans des Bestiaires médiévaux.

Posté par Cornebleue à 00:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 octobre 2009

De la pourpre impériale à la pourpre divine

Curiosit_Pourpre = rouge foncé et profond tirant sur le violet

Pourpre = Substance colorante d'un rouge vif et soutenu, à l'origine tirée d'un coquillage, le murex. (définition de l'ATILF)

Pourpre = Vêtement de souverain (définition de l'ATILF)

Des manteaux pourpres des empereurs, de celui l'impératrice Théodora àRavenne, aux manteaux des pape et des cardinaux, que s'est-il passé ? D'où cette couleur pourpre tire-t-elle son pouvoir ?

Une explication se trouve dans l'Histoire Naturelle de Pline l'Ancien (voir sur ce lien à partir de LX).

MurexLe coquillage qui depuis l'antiquité a servi à la production de pourpre est le murex, que l'on trouvait sur le pourtour méditerranéen.

Crédit photographique : Roberto Verzo

Le pigment est obtenu à partir d'une sécrétion que l'animal ne livre qu'à sa mort ! Il en fallait des milliers pour obtenir quelques grammes de colorant, ce qui explique sa valeur. Certains empereurs s'en réservaient l'utilisation et punissaient tous ceux qui tentaient de s'en servir. La pourpre est donc devenue la couleur impériale.

L'antiquité christianisée...

Les murex ne livrent leur trésor qu'en mourant. L’être qui détient en lui la pourpre doit mourir pour que l’homme bénéficie de l’efficacité des vertus de son sang. Ainsi le Christ libère les hommes de leur péchés par sa propre mort. Il n'est pas étonnant dès lors de voir les papes et cardinaux à partir du XIVe siècle revêtir un habit pourpre. De part leur fonction, ils sont prêts à verser leur sang pour la Rédemption de l'humanité...

13_leo_x

Source : WGA

Raphaël. Le Pape Léon X avec les Cardinaux Giulio de Medici and Luigi de Rossi 1518-19,

Huile sur toile, 154 x 119 cm, Galerie des Offices

Lunettes_2Source : Le bestiaire du Christ. Louis Charbonneau-Lassay. Première édition 1941. Chapitre 130 : Le murex et la pourpre

D'autres informations sur les couleurs extraites d'animaux : http://www.or-pigments.com/animaux.html

Posté par Cornebleue à 08:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 septembre 2009

Le martichore de Ctésias

Droite_violetUn mangeur d'hommes

Le Martichore ou Mantichore fait partie des animaux fabuleux décrits par Ctésias (voir l'article sur l'âne sauvage) qui sont passés à la postérité.
Redoutable animal à l'apparence d'un lion d'une couleur rouge, pourvu d'une face presque humaine et d'une queue de scorpion, son nom en persan signifiait mangeur d'hommes.

Pline l'Ancien ajoutera à la description de Ctésias quelques éléments rendant l'animal encore plus sympathique : il a des yeux gris, trois rangées de dents et une couleur rouge-sang !

D_apr_s_Topsell_1607

Source : Wikipédia

Lunettes_2Plus d'informations dans The Medieval Bestiary (en anglais)
Quelques illustrations dans The Mediéval Bestiary

D'autres illustrations de Petrus Agricola sur Flickr.

Posté par Cornebleue à 17:37 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,