07 mars 2010

Rhinocéros et licorne

Droite_violetLes dénominations de la licorne ont évolué au fil du temps entrainant des confusions quant à l'animal concerné. Du monocéros grec, à unicorne sa traduction latine, en passant par le rhinocéros, les naturalistes antiques et auteurs des bestiaires médiévaux ont eu tendance à désigner la licorne sous ces différentes dénominations au détriment du véritable rhinodéros dont la popularité était bien moins importante.

En effet, dans l'emblématique chrétienne le rhinocéros a hérité de toutes les caractéristiques opposées à celles attribuées à la licorne.

C'est lui que semble décrire sous le nom de Béhémoth, le monstre malfaisant, frère du Léviathan, qui vit d'herbes comme le bœuf, qui porte devant lui son glaive et vit caché " dans les lotus des marécages et sous les saules des torrents.
A l'encontre de la licorne qui recherchait les parfums et les choses pures disait-on, le rhinocéros se vautre dans la tourbe fétide et la vase pourrie des marais : il signifie souillure là où elle signifie pureté. Sa corne fut interprété comme l'un des démons de l'Orgueil.

(Source : Charbonneau-Lassay. Le Bestiaire du Christ. Le rhinocéros antithèse de la Licorne. Page 347)

106__licorne_et_rhinoc_ros


Lunettes_2Du rhinocéros à la licorne : question de dénomination. Bernard Ribémont. Professeur CEM Orléans - TAM Paris VIII. 17 pages. Voir l'article (format PDF).

Posté par Cornebleue à 23:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

14 mai 2009

Howard

Howard_Laurent
... plus gros mammifère terrestre après l'éléphant, mais soumis également aux intempéries les jours de grand vent, Howard l'apprit à ses dépends !

(Extrait d'un livre jeunesse non publié...)

Posté par Cornebleue à 23:12 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
13 mai 2009

Ulysse, le rhinocéros de Dürer

durer_rhino... le 20 mai 1515 arriva à Lisbonne, l'animal le plus extraordinaire que l'on ait vu en Europe depuis plus d'un millénaire : un rhinocéros.

Un rhino... céros... dites-vous ? Une bête avec une corne frontale ? Une licorne, donc. Non, non. Une bête féroce capable de tuer un éléphant.

Le roi Manuel Ier organisa donc le combat : Rhino contre éléphant. Le pachiderme apeuré ne fit que fuir et le monstre monocorne fut déclaré roi des animaux terrestres.

Le graveur Dürer en fit une représentation, sans l'avoir vu, d'après un dessin et un court commentaire envoyé par un imprimeur portugais. L'animal surnommé Ulysse est ainsi décrit :

"En 1515 fut offert à notre roi à Lisbonne, un animal venant des Indes Orientales et nommé rhinocéros (...). Il a la couleur d'un crapaud, et il est entièrement couvert d'épaisses plaques, celles-ci sont plus basses que chez l'éléphant, dont il est l'ennemi mortel. Il possède sur l'extrémité de son nez une forte corne aiguisée dont il se sert pour combattre. Grâce à cette corne et à sa peau tout aussi dure, il semble invincible".

(Source : Les Animaux célèbres, Michel Pastoureau, éd. Arléa, pp. 183 - 191)

Posté par Cornebleue à 23:35 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Le Rhinocéros dans le Bestiaire du Christ

Couverture_Bestiaire_du_Christ_Charbonneau_et_lassayLe Rhinocéros est présenté dans cet ouvrage comme l'antithèse de la licorne (symbole de pureté) dans l'emblématique chrétienne. Le rhinocéros est associé à la souillure, mais aussi à la colère de Dieu en raison de la véhémence de ses irritations !

Posté par Cornebleue à 20:11 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

Le rhinocéros de Matkhendush

Matkhendush_Rhinoc_rosSouvenir d'une grande faune disparue et d'un récent voyage en Libye.

Sur le site de Matkhendush, dans l'oued I-n Habeter une multitude d'animaux sauvages de la faune saharienne ont été gravés sur des rochers il y a bien longtemps...

Il y a 30 000 ans environ le Sahara était couvert d'une savane herbeuse et habités d'éléphants, rhinocéros, girafes : gibier représenté avec réalisme par les graveurs du Néolithique.

En savoir plus sur le Sahara Néolithique.

Posté par Cornebleue à 17:41 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,