07 mars 2010

Amour courtois

Droite_violetUne licorne pour rappeler les bons principes...

Sur ce coffre d'ivoire conservé au British museum, apparaissent diverses scènes célébrant l'amour courtois.

L'une d'entre elles fait apparaitre une licorne.

A gauche, Tristan et Iseult, au pied d'un arbre sont épiés par le mari de cette dernière, et voient son reflet dans une fontaine. Vite, ils changent de conversation afin que leurs sentiments ne soient pas démasqués.

A droite, la licorne prise au piège par la pure vierge. Petit rappel pour Iseult au cas où elle s'abandonnerait à d'autres bras : la licorne tue les jeunes femmes qui ne sont plus vierges de cœur, de corps et d'esprit.

85_Coffret_amour_courtois_1
Coffret en ivoire d'éléphant. XIVe siècle. British Museum.

 

Posté par Cornebleue à 23:57 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

Rhinocéros et licorne

Droite_violetLes dénominations de la licorne ont évolué au fil du temps entrainant des confusions quant à l'animal concerné. Du monocéros grec, à unicorne sa traduction latine, en passant par le rhinocéros, les naturalistes antiques et auteurs des bestiaires médiévaux ont eu tendance à désigner la licorne sous ces différentes dénominations au détriment du véritable rhinodéros dont la popularité était bien moins importante.

En effet, dans l'emblématique chrétienne le rhinocéros a hérité de toutes les caractéristiques opposées à celles attribuées à la licorne.

C'est lui que semble décrire sous le nom de Béhémoth, le monstre malfaisant, frère du Léviathan, qui vit d'herbes comme le bœuf, qui porte devant lui son glaive et vit caché " dans les lotus des marécages et sous les saules des torrents.
A l'encontre de la licorne qui recherchait les parfums et les choses pures disait-on, le rhinocéros se vautre dans la tourbe fétide et la vase pourrie des marais : il signifie souillure là où elle signifie pureté. Sa corne fut interprété comme l'un des démons de l'Orgueil.

(Source : Charbonneau-Lassay. Le Bestiaire du Christ. Le rhinocéros antithèse de la Licorne. Page 347)

106__licorne_et_rhinoc_ros


Lunettes_2Du rhinocéros à la licorne : question de dénomination. Bernard Ribémont. Professeur CEM Orléans - TAM Paris VIII. 17 pages. Voir l'article (format PDF).

Posté par Cornebleue à 23:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Redoutable et indomptable licorne

Droite_violet Beauté fatale

Malgré l'élégance que les artistes lui accordent dans leur représentation, les légendes concernant la licorne en font un animal féroce et redouté. Depuis l'antiquité, une légende affirme que cet animal ne peut être attiré que par une jeune femme pure et vierge, mais avec cette précision non négligeable : pure et vierge d'esprit, de cœur et de corps.
Une fois trouvée la perle rare, on la porte dans le bois et la laisse en appât pour la féroce bête unicorne.
L'animal ne peut y résister et vient poser sa tête contre son sein. Le chasseur en profite alors pour l'occire en la transperçant d'une lance.
Évidemment si la jeune femme n'est pas pure, la licorne s'approche mais n'a garde de se coucher en son giron et tue la fille corrompue et non pucelle.

En voir une illustration sur un manuscrit de la British Library.

Posté par Cornebleue à 11:37 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
13 février 2010

La licorne amphibie

Droite_violetLe Champhur (ou Camphur)

Champhur_pattes_palm_es

"Cette bête est de la grandeur d'une biche ayant une corne au front, elle a deux pattes comme celles d'une oie qui lui servent à nager, et les autres de devant comme celles d'une cerf ou d'une biche. Il y en a quelques uns qui sont persuadés que c'était une espèce de licorne et que sa corne est fort riche et excellente contre les venins".

Ainsi était décrit le champhur par Ambroise Paré, animal doux et paisible et porteur de remède souverain contre les reptiles : une licorne, donc, mais avec les pattes arrières palmées !

Voir l'animal entier sur le site de l'Universtité de Paris V.

Posté par Cornebleue à 21:44 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 février 2010

La licorne sous toutes ses formes

Curiosit_Voici un lien qui vous permettra de découvrir quelques dizaines de reproductions de licornes !

Galerie de photos de Tony Harrison sur Flickr

Posté par Cornebleue à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 décembre 2009

Unicorne à double corne

Droite_violetLe Pirassoipi

C'est une licorne à ... deux cornes !

Le problème est apparu dans la Vulgate, au psaume XXI (XXII). Saint Jérôme écrit en effet dans sa traduction :"sauvez ma faiblesse des cornes de l'unicorne". Pour être en accord avec la contradiction de ce texte, naquit une autre variété de licorne, à deux cornes jumelles, à qui on donna le nom de Pirassoipi.
Ambroise Paré cite cet animal et le décrit, vivant en Arabie près de la mer Rouge. Il confirme également les pouvoirs des cornes qui sont identiques à ceux de celle de la licorne.

pirassoipi


Le Pirassoipi dans l'ouvrage d'Ambroise Paré.
Livre XXI, Ch. LVI. Des venins et piqueures de bestes venimeuses, p. 302

Lunettes_2Source : Le bestiaire du Christ. Louis Charbonneau-Lassay. Première édition 1941. Chapitre 48 : Le Pirassoipi. p 348

Discours d'Ambroise Paré sur la Licorne.

Posté par Cornebleue à 18:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 août 2009

L'âne sauvage de Ctésias

Droite_violetUn âne multicolore avec une corne ou Ctésias au pays des merveilles

Ctésias de Cnide, médecin grec du IVe siècle avant J.-C., passa une partie de sa vie à la cour du roi de Perse, Artaxersès. IL rédigea plusieurs ouvrages sur l'Orient, seule une partie des chapitres consacrées à la Perse et à l'Inde subsistent. Ctésias n'a jamais mis les pieds en Inde... Ces récits, repris au IXe sicèle par Photius, décrivent un monde plus imaginaire que réaliste. Les monstres y pullulent : sciapodes, cynocéphales, crocotta, et âne sauvage etc. De tous les animaux cités ici, l'"âne sauvage" vous apparaîtra certainement être le plus réel. Et pourtant. En lisant la description de Ctésias, on se rend compte que le pays des merveilles n'est pas très loin ....

Il y a dans l'Inde des ânes sauvages de la grandeur des chevaux, et même de plus grands encore. Ils ont le corps blanc, la tête couleur de pourpre, les yeux bleuâtres, une corne au front longue d'une coudée. La partie inférieure de cette corne, en partant du front et en remontant jusqu'à deux palmes, est entièrement blanche ; celle du milieu est noire ; la supérieure est pourpre, d'un beau rouge, et se termine en pointe.


Licorne__ne_sauvage
Extrait d'un Livre des Propriétés des animaux. 1566.
Conservé à la Bibliothèque Sainte-Geneviève à Paris.

Dis Ctésias, ce ne serait pas la description d'une licorne ?

Lunettes_2Consulter le récit de Ctésias transmis par Photius.

Posté par Cornebleue à 18:10 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,