03 janvier 2010

Le lion et le lièvre

Droite_violetUn lion empêchait les animaux de venir boire à un point d'eau. Il fut donc décidé d'un commun accord entre tous les animaux et le lion que l'on sacrifierait un animal, tiré au sort, par jour, pour satisfaire le lion et qu'en échange celui-ci laisserait les autres venir se désaltérer au point d'eau.
Ce qui fut fait. L'animal sacrifié était accompagné et laissé au lion chaque jour.
Vint le tour du lièvre.
Celui-ci demanda une faveur : ne pas être accompagné en échange de quoi il promettait de délivrer les animaux du lion.
Les animaux acceptèrent.
Le lièvre s'en alla donc seul et quand le lion le vit arriver, il s'étonna de ne voir qu'un animal. Le lièvre lui expliqua : "Il y a un autre lion, non loin de là et il a mangé, malgré mes protestations, l'autre lièvre qui t'était destiné !".
Le lion furieux demanda à voir où se cachait cet adversaire. Le lièvre l'emmena au bord d'un puits et en s'approchant dit au lion : "Serre moi fort contre toi car j'ai peur de ce lion qui est caché dans le puits !".
Ce qui fut fait.
Le lion, en se penchant, vit un "autre" lion au fond du puits, qui tenait dans ses pattes son propre repas. Fou de rage, lâchant le lièvre, il sauta... et se noya.
Ainsi furent délivrés tous les autres animaux de la cruauté du lion.

Le lion et le lièvre. Librement raconté d'après le Livre de Kalila et Dimna.

Lion_et_li_vre_kalila_et_Dimna
Manuscrit de le BNF
.


Lunettes_2Relire le billet sur le livre de Kalila et Dimna.

Pour voir d'autres illustrations, utilisez le site Mandragore, en cochant "images numérisées"  et entrez lion lièvre dans la case légende comme reproduit ci dessous :

Recherche_Mandragore

Posté par Cornebleue à 11:58 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 décembre 2009

Un lièvre à 8 pattes et 4 oreilles

Droite_violetDans les ouvrages du XVIe siècle, de nombreux animaux monstrueux sont mentionnés. Nous les avons déjà vus avec Ambroise Paré dans un ouvrage consacré aux monstres et Prodiges, puis avec Sébastien Münster dans sa Cosmographie Universelle, en voici un évoqué par Conrad Lycosthènes, un savant alsacien.

Il mentionne dans un ouvrage (Prodigiorum ac ostentorum chronicon), inspiré de celui de Sébastien Münster, un lièvre à huit pattes : quatre en dessous et quatre au dessus de son corps... Ainsi, quand l'animal était fatigué, il se retournait sur ses quatre pattes reposées...

Li_vre_huit_pattes

Tous les animaux ou monstres à demi-humains cités par l'auteur sont selon lui des manifestations de la colère de Dieu, aussi voir un lièvre à huit pattes ne saurait présager un événement heureux.

Lunettes_2  Lycosthènes sur Wikipédia

Pour voir d'autres monstres apparaissant dans l'ouvrage de Lycosthènes, cliquez ici.

Posté par Cornebleue à 19:04 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
14 août 2009

Du lièvre au lapin dans les vases grecs

Droite_violetLes vases grecs antiques constituent une source de documentation importante pour comprendre la vie quotidienne dans l'Antiquité. Un article (cité ci-dessous) d'Alain Schnapp présente les différentes représentations de Leporidae (lapin ou lièvre) sur les vases à figures noires et rouges.
Il a remarqué que l'on passe de scènes de chasse aux lièvres avec des chiens souvent à des représentations de "lièvres" dans des intérieurs ou tenus en main et donc bien plus domestiqués. Les spécialistes pensent qu'apprivoiser un lièvre est fort peu probable donc il s'agirait de lapin. Le passage des scènes de chasse à des scènes d'intérieur correspond également à un vie sociale plus policée. L'organisation de la cité se reflète dans les représentations dans les oeuvres d'art : ici par le biais de la domestication de l'animal. L'homme organise la cité : on passe de l'état sauvage à la domestication.
En outre, tenu dans les bras d'un jeune homme, dans un scène de séduction amoureuse, il symboliserait l'agilité de celui-ci : on sait que pour attraper un lièvre il faut montrer de grandes qualités !

Voici trois exemples (les liens sur les sites d'origine se trouvent sous les images) :

Du_li_vre_au_lapin

Aryballe du Louvre, vers -650. Chiens poursuivant un lièvre.

Péliké à figures rouges du Louvre, vers 380. Peintre de l'Eros et du LIèvre. Eros attrape un livre.

Cratère en cloche de Boston, vers -370. Apollon offre un lapin à la déesse Thrace Bendis.

Lunettes_2Les jeux du lièvre et du lapin. Réflexion sur l'imaginaire des Grecs et des Naturalistes. Alain Schnapp. pp 26-39. Anthropozoologica. 1986. n°5. Article intégralement en ligne.

Posté par Cornebleue à 08:03 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 juillet 2009

Lapin lubrique ?

Droite_violetCombien de fois avez-vous admiré les célèbres tapisseries de la Dame à la Licorne, ou leur reproduction, et les nombreux animaux qui la peuplent (lions, chiens, oiseaux et ... lapins !), sans vous douter des vices cachés derrière ces petites boules de poils au regard si doux ?
Voici un texte qui vous éclairera sur ce que l'on pensait des lièvres notamment au Moyen Age.
Lunettes_2
Le lièvre lubrique et la bête sanglante : réflexion sur quelques interdits alimentaires

Comment votre joli coussin recouvert de ce petit lapin vous apparaît-il à présent ?

Lapin_tapisserie_Dame_licorne
Détail de la tapisserie de la Dame à la Licorne. Musée de Cluny. Paris.

Pour de belles photos, consultez la base de données photographiques de la Réunion des Musées Nationaux.

Posté par Cornebleue à 23:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,