28 novembre 2009

L'oiseau de paradis et la huppe

Droite_violetOiseau pur, oiseau impur

Ce n'est qu'à partir du XIIe siècle et surtout à la suite des récits de voyages de Marco Polo que l'oiseau de paradis fait son entrée dans le Bestiaire occidental. On disait alors que cet animal n'avait ni pattes ni ailes et qu'il se propulsait dans l'air par sa simple force intérieure. Il est alors devenu l'image de l'âme pure qui n'a besoin d'aucun support pour s'élever vers Dieu.

Illustrations représentant l'oiseau de paradis

A l'opposé, se trouve la huppe, qui vit, disait-on depuis l'Antiquité, dans la fange et fait naître ses petits dans des excréments. Aussi était elle associée à l'âme qui vit dans les bas-fonds où Satan règne en maître.
Parallèlement, les bestiaires médiévaux accordent également à la huppe un caractère bien différent : celui de piété filiale ! On y lit en effet que les petits viennent en aide à leurs parents en les débarrassant de leurs vieilles plumes voire en les couvant si nécessaire...


4994_huppe
Petits venant en aidant à leur vieux parent huppe.
Illustration extraite d'un manuscrit du milieu du XVe siècle. (cliquez sur l'image pour d'autrs informations)

Lunettes_2Pour des informations complémentaires voir la rubrique dans Medieval Bestiairy concernant sur la huppe


Posté par Cornebleue à 14:27 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,