L’association des amis de l’orgue de l’église Saint-Maurice

Vous invite  à assister au concert  qui sera donné

Dimanche 6 octobre 2013 à 16h

Eglise de Domgermain

 Le Pape et l’Abbesse

 Entrée 8 euros.

Chants de Léon IX et Hildegard de Bingen

Chant cistercien et polyphonies médiévales

 

Par la

Scola Metensis

Le Pape et l’Abbesse
chants de Léon IX et Hildegard de Bingen,
chant cistercien et polyphonies médiévales.
par la Scola Metensis
Marie-Reine Demollière, direction


Né en Lorraine en 1002, Bruno, évêque de Toul puis pape sous le nom de Léon IX, incite
à mettre au jour ce qui reste de ses compositions musicales. Chantre remarqué avant
d’accéder aux plus hauts postes de l’Église, il fut apprécié pour ses mélodies merveilleuses,
essentiellement composées pour des saints honorés en Lorraine. Leur style est attachant, à
mi-chemin entre le grégorien « classique » et les créations de Hildegard de Bingen.
Née en Rhénanie en 1098, Hildegard, abbesse de feu qui a éclairé tout le XIIe siècle
de son oeuvre théologique et visionnaire, laisse un corpus de monodies liturgiques audacieuses
et virtuoses, faisant d’elle la première femme compositeur de l’histoire de la musique. À la
lumière des notations manuscrites qu’elle a elle-même supervisées, la Scola Metensis restitue
toutes les finesses rythmiques et ornementales de ces chants d’ample tessiture et aux textes
riches d’images poétiques fortes.
À l’âge d’or roman en Europe se côtoient des expressions musicales très contrastées.
Aux exubérances de Hildegard répond la simplification du chant grégorien initiée par les
« moines blancs », premiers cisterciens venus à Metz pour retrouver la pureté du chant
originel de l’Église. Les manuscrits polyphoniques de l’École de Saint-Martial de Limoges sont
abondamment diffusés ainsi que les nova cantica, chants nouveaux, tropes et séquences qui
résonnent dans les églises romanes aux foisonnants tympans sculptés.