Droite_violetLe singe, symbole de lubricité

En réponse au commentaire du dernier article, voici quelques informations sur les interprétations des représentations de singe dans l'Art. Celles-ci, comme pour tout symbole, sont variables.

Dans le message précédent, ont été rapidement évoquées les scènes où le singe caricature des activités humaines.

Voici deux autres exemples avec des interprétations différentes.

Parfois, le singe apparaît dans le décor d'un tableau simplement pour évoquer le caractère exotique de la scène ou pour montrer l'attrait de l'exotisme à la mode à telle époque, comme pour le tableau suivant de Rosalba Carriera dans lequel une jeune fille est portraituré avec un petit singe dans les bras.

femme_au_singe

Source : WGA

Jeune fille avec un singe. c. 1721. Pastel sur papier bleu, 63 x 48 cm
Musée du Louvre, Paris

Parfois encore, le singe est le symbole d'avidité et de lubricité, comme dans cette gravure de Dürer :

Durer_Madonne_au_singe

Source : WGA

Dûrer. Madone ai singe. 1498. Gravue, 191 x 124 mm
Staatliche Museen, Berlin

Mais dans ce cas, le singe est enchaîné au pied de la Vierge, ce qui montre la supériorité de la Vertu sur les Vices incarnés par le singe.

Dans le tableau de Fuseli, "le cauchemar", la figure simiesque qui vient prendre possession du corps de la jeune femme qui dort peut être rapprochée de cette symbolique : ce monstre est l'image de l'incube, un démon qui abuse des femmes pendant leur sommeil... 

Fuseli_Nightmare

Source : WGA

J.-H. Fuseli. The Nightmare 1781 Huile sur toile, 101 x 127 cm, Institue of Arts, Detroit

Lunettes_2A lire :

J. Théodoridès. H. W. Janson, Apes and Ape lore in the Middle Ages and the Renaissance, Revue d'histoire des sciences et de leurs applications, 1956, vol. 9, n° 2, pp. 187-188. Résumé de l'ouvrage en ligne. Cet article permet d'avoir un aperçu des différents symboles du singe

Ci dessous : un passage de "Le monstre, le singe et le fœtus: tératogonie et Décadence dans l'Europe fin-de-siècle" de Evanghélia Stead, sur la l'influence de Darwin dans la nouvelle conception de l'Homme et son animalité figurée par le singe (ce livre est en grand partie consultable).